top of page

Le continuum, késako ?

In utéro, le fœtus est déjà doté de capacités sensorielles.

foetus vie in-utéro

L’audition est active dès le 4e mois de grossesse. Elle permet la perception des bruits externes (voix, musiques…) et internes (bruit du cœur, digestifs, respiratoires de maman). A la naissance, le nouveau-né reconnait les voix de ses parents et entendre des bruits rythmiques peut l’apaiser.

Le gout : l’alimentation maternelle va « donner du gout » aux liquides qu'elle produit : liquide amniotique mais aussi lait maternel. Le fœtus va ainsi être habitué aux saveurs consommées par sa mère.

Le toucher : le fœtus perçoit le toucher à travers la paroi abdominale. Dans ce milieu confiné, le fœtus est en contact permanent avec une « enveloppe » qu’est l’utérus. Il est contenu. A la naissance, la perte de ces repères corporels représente une épreuve difficile pour le nouveau-né. Un toucher contenant le rassurera.

La vue : le fœtus est soumis à une lumière feutrée, et dès le milieu de la grossesse, il devient sensible aux changements d’intensités lumineuses. A la naissance, il ne distingue que les choses qui se situent à environ une trentaine de cm de son visage... la distance parfaite entre maman et bébé porté ;)

Enfin, l’odorat est lié au gout. Ce dernier sens va se mettre en marche dès la naissance, en lien avec le gout. Ainsi le nouveau-né sera sensible à l’odeur de sa mère, à celle du lait en particulier qui lui rappelle celle du liquide amniotique, et qui va ainsi le guider vers le sein.


In-utéro, le bébé est par ailleurs alimenté en continu par le cordon ombilical, il ne connait ni la faim ni la soif.

Le fœtus est en état d’homéostasie. Cela signifie que toutes ses fonctions vitales sont équilibrées. La naissance va représenter pour lui une rupture de cet état d’équilibre, une perte de la continuité, autant thermique qu’alimentaire. Cette perte de continuité entraine l’apparition du « besoin ».

En quelques minutes, il doit acquérir une autonomie au niveau respiratoire et circulatoire. Son organisme « se met en marche ». Dès les premières heures, il va devoir se mettre à réguler sa température, à s’alimenter et assurer un métabolisme efficace (maintien de la glycémie notamment). Il va aussi expérimenter la pesanteur, qui rend ses mouvements plus difficiles et plus consommateurs d’énergie. De même, il va devoir s’habituer à de nouvelles stimulations sensorielles (la température extérieure, les sons, les lumières…).

naissance bébé

Ces expériences physiques ne peuvent pas encore être « comprises » par le nouveau-né, d’où l’importance de les rendre les moins agressives possibles. Dès la naissance, et pendant les premières semaines, il sera important de répondre rapidement à ses besoins d’une part (faim, froid, couche sale…) et de favoriser la détente corporelle d’autre part, en le contenant, physiquement et psychiquement. Ce n’est qu’à ce moment qu’il pourra s’ouvrir à la vie psychique et relationnelle.


On appelle cela "le continuum", ou 4e trimestre.

Bébé va avoir besoin pendant quelques semaines de retrouver très souvent ces sensations connues : toucher contenant, alimentation fractionnée, voix douce, bruits du coeur et odeur de maman, mouvements de bercement...

Plus il sera sécurisé, plus la transition entre la vie intra et extra-utérine sera progressive et douce, plus il aura de facilité ensuite à s'ouvrir au monde.


maternage proximal, bébé apaisé dans les bras et contre sa maman

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page